lundi 21 février 2011

Explications

Ceux qui étaient présents lors de la session ce dimanche après midi ont pu constater ma mauvaise humeur, mon manque de sympathie et tout ce qui peut caractériser une personne énervée, frustrée et amère.
Jolies vagues, grand soleil, gens sympas, pourquoi de tels sentiments?

Ce spot est particulier dans le sens où cela fait plus de 15 ans qu'on est une petite poignée à le surfer et à en garder jalousement le secret en limitant l'accès. Quand on invite quelqu'un dessus, on est sûr qu'il se comportera bien et ne sera pas un danger pour les autres. Les règles sont simples: tu n'en parles pas et tu n'invites personne.

Certes, ce spot est à tout le monde mais il y a tant de facteurs qui doivent se combiner pour le faire fonctionner qu'un score de 2 ou 3 sessions par an est très très bien. Certaines années, on ne le surfe pas. Et pourtant, la vague est d'une qualité incroyable et n'a rien à envier à quelque autre spot que ce soit.

Tout cela peut paraître très protecteur, très "hot local" de ma part mais ce serait mal me connaître. Il n'y a qu'à regarder la session de la semaine dernière pour comprendre que je ne suis pas de ce genre là et prône plus le partage que le plaisir solitaire.

Seulement ce spot ne comporte qu'un seul peak. Donc il requiert un comportement différent de la baie de Beaussais par exemple. Alors 12 SUP au  peak, ça fait du monde. 2 surfeurs habitués, ça fait un peu plus. Et une dizaine de kayaks, ça devient grave.

Cela aurait pu bien se passer si chacun avait fait preuve d'un comportement responsable: ne pas taxer, ne pas trainer inutilement dans la zone de surf, faire le tour pour remonter au peak... Au lieu de cela, on a assisté à "la fête à neuneux" avec de la taxe à fond, du slalom entre les SUPs...

Pour ma part, 3 collisions (bloqué d'un côté par des taxeurs, et des SUPs faisant office de bouée de l'autre) plus une évitée de justesse qui m'a coûtée ma caméra Go Pro. Donc une session à 250 euros et seulement 2 vagues correctes en une après midi. ça me fout un peu les boules. Et pourtant j'apprécie tous les gens qui étaient présents aujourd'hui.

Malgré tout, c'est à moi que j'en veux: C'est vrai que j'en ai parlé mais pas à tous ceux qui étaient là. J'ai eu l'idée de cette association pour développer le SUP et pour partager des sessions. La journée d'aujourd'hui montre qu'on a bien travaillé... Mais ce n'est pas comme ça que je voyais les choses. Peut être ai je été trop naïf de croire que le développement du SUP se ferait correctement, dans le respect de chacun, quitte à recadrer certains de temps en temps. Pendant quelques heures, j'ai bien pensé rendre ma cotisation et mon poste de Président car je ne veux pas être celui par qui les spots saturent et l'ambiance se détériore.

N'étant pas du genre à fuir devant la difficulté, finalement, je me suis ravisé et vais trouver des solutions pour que ce genre de sessions ne se reproduise plus jamais sur ce spot. Est ce qu'alterner les sessions en petit comité sur certains spots ne serait pas la solution?  peut être. Faire le shériff? possible mais lassant je pense.

A étudier pour la suite et encore toutes mes excuses aux surfeurs présents qui ont vu leur petit bout de paradis envahis par une bande de barbares.

Vos réactions et idées sont les bienvenues.

SEB




10 commentaires:

  1. Je n'y étais pas (sur l'eau) je peux juste témoigner, il y a avait du monde sur l'eau et j'envoie des photos (un peu lointaines) de cette belle journée de février. Je pense que tu devrais faire sur ce blog un rappel des règles de priorité (ça ne peut pas faire de mal de faire de la prévention) car empêcher les mordus d'aller tâter de la vague, impossible, il ne faudrait pas développer l'esprit "locals only" comme sur certains spots à ambiance merdique. Cette vague ne sera pas victime de son succès, hier c'était particulier, une combinaison de facteurs, grande marée basse un beau dimanche après midi avec des vagues, une période et un vent favorables. T'inquiète tu vas retrouver ta bonne humeur dès cet après midi, la vague sera là, nous serons très peu à en profiter, les autres y bossent eh eh eh. JB

    RépondreSupprimer
  2. seb j ai toujours plaisir de surfer avec toi sur cette vague qui nous fait vibrer!!! oui c'est vrai qu il y a avait bcp de monde, mais j ai réussi a prendre des vagues grace a mes ptits bras!!! Grosse fatigue d'ailleurs!! j ai vu des mecs respectueux et d'autres un peu perdu sur leur Sup!! Le truc qui m a fait le plus"chier" c'est quand tu as perdu ta cam, j'étais dégouté pour toi!!! j ai passé une belle apres midi malgré la kermesse.
    Je pense qu il va falloir s'habituer à la foule, dommage!!

    RépondreSupprimer
  3. Merci Jean Seb. Il va falloir s'habituer à la foule effectivement mais on aura d'autres sessions peinards sur ce spot. Comme aujourd'hui par exemple.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour

    C'est très simple, éviter déjà de nommer les spots(peu ou pas connu) et de balancer les tofs sur le net.
    C'est l'hopital qui se moque de la charité, heureusement les riders du coin sont peace et j'espère que l'ambiance le restera aussi...

    RépondreSupprimer
  5. @ anonyme: le spot en question n'a jamais été cité sur le net où que ce soit et aucune photo n'a jamais été mis en ligne avant cette session. donc pas d'hopital qui se fout de la charité. et pour les autres spots, les noms sont changés à chaque fois sauf s'ils sont déja connus par tout le monde.

    RépondreSupprimer
  6. Salut

    Ton coup de gueule est compréhensible....
    j'étais sur l'eau ( en kayak ) et force est de reconnaitre que c'était un peu le bordel qd les kayaks sont arrivés.
    Il me semble que par la suite les choses se sont organisés d'un côté et de l'autre....la communication ça aide!
    C'est vrai que ta 1ere réaction laisse un goût de "hot local " comme tu dis....pour certains des kayakistes présents,on a déjà eu l'occasion de surfer cette vague sans y voir de paddle !!
    Je dois bien reconnaitre que j'ai vu qqes incivilités chroniques avec des gens (kayakistes bourrins entres autres )qui ne semblaient pas comprendre comment ça se passe et qui étaient dangereux pour les paddles ainsi que les kmer.
    Pour la vague...il me semble que si chacun s'en donne le droit d'en parler un peu....ça peu faire bcp de monde ! et sur ce sujet il n'y a pas de dérogations.
    @+

    RépondreSupprimer
  7. oups d'après les réactions j'ai fait une bêtise en publiant les photos sur mon facebook, j'en suis désolé je ne pensais pas mal faire, juste partager.

    RépondreSupprimer
  8. pour en revenir aux Kmer, on s'est bien arrangé avec eux, se partageant le spot en deux, en bonne intelligence.
    Je reproche plus aux SUPs de s'être comportés en égoîstes, bondissant sur tout ce qui bouge, au détriment de la sécurité, du partage et du respect des autres. il y a un an, nous avions fait une session à une dizaine de SUPs sur un spot similaire (un seul peak) et cela s'était très très bien passé. pourquoi donc une telle régression?
    Pour le kayak, n'avez vous pas publier les photos avec le nom sur votre blog?
    bcp d'énervements pour pas grand chose finalement. l'essentiel est que la prochaine fois, ça se passe mieux.

    RépondreSupprimer
  9. si en effet j'ai publié sur le blog et.. prenant compte de tt ça , j'ai modifié le nom du titre de l'article...comme quoi les réactions ça fait évoluer tt le monde !!
    @+ sur l'eau

    RépondreSupprimer
  10. Ahaa, its nice conversation on the topic of this piece of
    writing at this place at this weblog, I have read all that, so at this time me also commenting here.
    My web-site africanmangoplusdirect.com

    RépondreSupprimer